août 2020

31 août 2020 – retour sur l’été des guides-conférenciers

Un dimanche de fin de mois et de pré-rentrée scolaire invite à une introspection et une rétrospective  (pas forcément exhaustive, cependant, car le choix est vaste entre la presse et les réseaux sociaux). 


Pour commencer, des articles ou reportages récents :
► Où l’on voit bien que c’est toujours la galère pour nous, mais où c’est flottant pour les journalistes quand il s’agit d’expliquer nos statuts : le fonds de solidarité, les Auto-entrepreneurs et les salariés en contrats courts, tout est mélangé, pas très clair (sans parler de chômage partiel ou d’allocations)…. Comme souvent…   France bleue

► Puis un focus à une heure de grande écoute sur les difficultés des Guides-Conférenciers et un merci à la présentatrice de préciser que, sans nous, on peut passer à côté d’un lieu et de son histoire !  Francetvinfo

Moins récent (début août !) mais intéressant tout de même :
► Un article clair qui montre, avec le recul, qu’un mois après… rien n’a changé… Ouest France

Continuons avec les sujets qui nous touchent au plus haut point :
► Les précaires et intermittents de l’emploi – 2 millions de personnes laissées de côté… Le CPHRE et Samuel Churin (Collectif des permittents de l’hôtellerie-restauration et de l’événementiel) en parlent très bien et n’oublient pas les guides-conférenciers. La situation des salariés en contrats courts est alarmante. Nous réclamons une année blanche comme les intermittents du spectacle !

► Les Freetours… Ou pourquoi préférer un guide-conférencier ou une guide-conférencière !!!  Soyons positifs et cultivons l’humour.  5 bonnes raisons de choisir un  guide certifié 

L’Ubérisation du tourisme !  L’offensive d’airbnb sur les activités touristiques Malheureusement ce n’est qu’un extrait du reportage

Petit résumé : Airbnb propose des activités de loisirs et de visites. Des bonnes choses, mais gare aux arnaques.

Une guide-conférencière sur le terrain et chez elle décrit nos difficultés (avec des images du Flashmob au Louvre) et pointe du doigt l’inexactitude des propos d’un guide improvisé. Après ça, on passe aux Greeters, des gens « passionnés » qui aiment montrer les endroits où ils vivent et qui font ça gratuitement (mais ce n’est pas pour ça qu’on les suit… non…!) Formidable, à essayer dixit France 2…  

Dans tout ça, les vrais guides passent aux oubliettes, pris en sandwich entre Airbnb et les Greeters, donnent l’image de gens pointilleux sur l’Histoire (Mouais… Entre la Révolution Française et les Trois Glorieuses, on pinaille ? Euh… Pas tant que ça !) et qui ne font qu’attendre de l’aide de l’État… Voilà, voilà…

L’apothéose étant évidemment la réponse il y a 2 jours du Ministère de la Culture à une question d’une sénatrice posée au Ministère du Travail… illustrant parfaitement l’art de botter en touche et de se voiler la face 

Alors après tout ça, franchement, on a toutes les raisons de continuer à se mobiliser pour obtenir davantage d’aides et de soutien et à faire connaître notre métier.

Le mois de septembre risque d’être riche en manifestations et d’ailleurs, TOUS LES GUIDES-CONFÉRENCIERS PARTOUT EN FRANCE sont invités à se saisir   des Journées du Patrimoine pour faire connaître leurs difficultés. 

SOYONS VISIBLES ET FAISONS NOUS ENTENDRE …  A vos idées !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *