Questions au Sénat

Question écrite n° 16357 de Mme Laurence Harribey (Gironde – SOCR)  publiée dans le JO Sénat du 28/05/2020 – page 2420

Mme Laurence Harribey attire l’attention de Mme la ministre du travail sur la situation des guides-conférenciers de France.

Il y a plusieurs avantages à sanctuariser la profession de guide-conférencier : renforcer et soutenir les actions des pouvoirs publics en matière de protection de l’environnement culturel et les politiques de communication des offices du tourisme ; mettre en valeur l’architecture, les lieux, la culture par des professionnels locaux ; encadrer le champ d’action du guide-conférencier et mieux contrôler les acteurs illégaux du secteur comme les « free tours », et enfin réinventer un tourisme de proximité, solidaire et éthique. lire la suite

La sénatrice a interrogé la ministre du travail, c’est le ministre de la culture qui répond : Réponse du Ministère de la culture publiée dans le JO Sénat du 27/08/2020 – page 3693.

Extrait de la réponse : La Commission européenne pourrait contester le caractère proportionné d’un élargissement de la réserve d’activité partielle des guides-conférenciers. Aujourd’hui, la législation réglementant la profession de guide-conférencier est suffisamment armée pour protéger les activités de guidage et pour contrôler l’usage abusif d’acteurs non professionnels dans ce secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *