Les salariés intermittents, une urgence oubliée par le gouvernement”

Une tribune de la députée Elsa Faucillon, qui anime le comité de suivi interparlementaire de la réforme de l’assurance-chômage. Inlassablement, elle  dénonce le fait que les salariés intermittents aient été oubliés des mesures d’urgence.

A lire sur le site du JDD le 6 mars 2021 

Le SPGIC est représent(é par Sophie Bigogne au sein du comité de suivi interparlementaire de la réforme de l’assurance-chômage.

allocution de Sophie Bigogne devant l’Odéon occupé par les intermittents du spectacle avec le soutien des intermittents de l’emploi

Membres du comité de suivi de l'assurance-chômage : Jean-Félix Acquaviva, député (LT) de Haute-Corse ; Ahcène Azem, Collectif des précaires de l'hôtellerie (CPHRE) ; Sophie Bigogne, Syndicat professionnel des guides interprètes conférenciers ; Marie-George Buffet, députée (PCF) de Seine-Saint-Denis, ancienne ministre ; Xavier Chergui CPHRE ; Samuel Churin, Coordination des intermittents et précaires ; Eric Coquerel, député (LFI) de Seine-Saint-Denis ; Pierre Dharréville, député (PCF) des Bouches-du-Rhône ; Elsa Faucillon, députée (PCF) des Hauts-de-Seine et animatrice du comité de suivi ; Barbara Fronda, Fédération des métiers intermittents (FMITEC) et Fédération des guides Interprètes Provence-Alpes-Côte-d'Azur (FGIPACA) ; Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle ; Mathieu Grégoire, sociologue ; Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice (GRS) de Paris, ancienne ministre ; Pierre-Édouard Magnan, président du Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP) ; Odile Merckling, collectif Femmes contre les précarités, le chômage et les discriminations ; Mathilde Panot, députée (LFI) du Val-de-Marne ; Sophie Taillé-Polian, sénatrice (EST/Génération.s) du Val-de-Marne ; Boris Vallaud, député (PS) des Landes ; Michèle Victory, députée (PS) de l'Ardèche ; Stéphane Viry, député (LR) des Vosges.

Atermoiements ou divergences au sein du gouvernement ?

fin janvier 2021 :  vers un report durable de la réforme . les médias annoncent :  Après l’avoir repoussée à trois reprises, le gouvernement envisage de mettre la réforme de l’Assurance chômage en sourdine jusqu’à la reprise de l’économie. Donc après la pandémie et la crise.    lien vers l’article 

début mars : la ministre annonce que la réforme de l’assurance-chômage entrera en vigueur le 1er juillet 2021. lien vers l’article 



		
		
			

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *