3 novembre 2016 – Les guides-conférenciers de nouveau dans la rue contre un projet d’arrêté interministériel

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES GUIDES-CONFÉRENCIERS DU 31 OCTOBRE 2016

Les guides-conférenciers de nouveau dans la rue contre un projet d’arrêté interministériel.

Rassemblement statique à l’appel du Comité d’Action soutenu par les organisations professionnelles ( SPGIC, FNGIC, SNG-C, ANCOVART, UNSA).

Ce rassemblement aura lieu à Paris jeudi 3 Novembre de 12 heures à 14 heures place du Palais Royal.

Un guide-conférencier doit avoir une formation spécifique pour obtenir la carte professionnelle. Cette formation n’est pas fermée et prépare le guide à son futur travail. Mais le gouvernement veut des petits boulots et non des professionnels.

Selon cet arrêté n’importe quel Master, toutes disciplines confondues, pourrait obtenir la carte de guide-conférencier dès lors qu’il aurait une expérience d’un an cumulée sur cinq ans dans la présentation du patrimoine.

Est-ce bien le moment d’ouvrir la profession à des gens non formés alors que le nombre de touristes venant en France est en baisse (attentats, insécurité quotidienne, pickpockets) ? Pourquoi cette volonté de nous déstabiliser encore plus après cette saison touristique désastreuse ?

Les parlementaires ont pourtant voté récemment un article de loi qui assujettit l’attribution de la carte professionnelle à une qualification (Loi CAP article 109) mais le gouvernement veut la contourner sous prétexte de directives européennes.
Une formation professionnalisante n’est pas un frein à l’emploi, comme le gouvernement veut nous le faire croire, mais une valeur ajoutée pour trouver un travail pérenne. L’Europe a bon dos !

GUIDER C’EST UN MÉTIER ET PAS UN JOB D’ÉTÉ

TourMag.com