Déréglementation de l’activité de guide touristique : un phénomène mondial

Depuis le 1er janvier 2016, la ville de Québec ne délivre plus de permis aux guides touristiques ayant suivi une formation. Cette décision a été prise en toute hâte pendant le trêve des confiseurs et communiquée aux professionnels de la formation et du guidage fin décembre pour application immédiate.

À la Ville de Québec, un porte-parole affirme que la contrainte d’embaucher un guide certifié était jugée excessive par de nombreux voyagistes et que peu de grandes villes mondiales adoptent des règlements similaires.

A lire : Québec n’impose plus de permis aux guides touristiques

Mise à jour du 14 janvier 2016  : Québec accorde un moratoire d’un an 

TOURISME. La Ville de Québec fait marche arrière en suspendant le règlement sur l’abolition du permis obligatoire pour les guides touristiques et se donne un an pour trouver une solution durable.

Le SPGIC rappelle que Québec est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Selon l’UNESCO, la protection du patrimoine passe par une bonne mise en valeur. Cette position est   énoncée dans différentes chartes adoptées au cours des ces dernières années.