15 juin 2015 – Les guides-conférenciers étaient à Bruxelles pour défendre leur profession

Cette manifestation fait suite à une vingtaine d’actions de toutes sortes en France, depuis 6 mois : manifestations, flash mobs, marche sur Versailles ….

Marche Place
 Il s’agit de demander à l’Europe de faire appliquer en France les normes européennes concernant notre profession. Celles-ci définissent en effet précisément ce qu’est un guide et une visite guidée ainsi que la qualification nécessaire pour exercer.
Une délégation a pu rencontrer Karima DELLI et Pascal DURAND, députés européens. Karima Delli+ Dimitri
Une action commune de ces députés va être engagée pour la défense de notre profession, nous vous tiendrons au courant !

Pascale durand 2Car ce n’est pas fini.  Au contraire, demandons l’aide des députés européens.

Et merci encore aux guides, tous horizons confondus, de s’être joints à cette manifestation Devant Parlement +moien pleine saison.
Il faut  que l’Europe fasse appliquer ses normes qui définissent les différences entre un guide, un tour manager et un accompagnateur ainsi le client sera libre de choisir mais en connaissance de cause : un vrai guide ou quelqu’un qui ne pourra pas être appelé « guide ».
 Devant CE+KD3
a libre prestation de services doit être appliquée dans le respect du consommateur. Cela est prévu par la directive et l’Europe doit le vérifier.
Nous rappelons que si les normes européennes , EN 13809 sur la terminologie et EN 15565 sur la formation des guides, étaient appliquées, elles protégeraient les guides-conférenciers et cela garantirait le niveau de qualification requis. De plus les institutions (telles la Cour européenne de Justice, l’UNESCO…) s’occupant de patrimoine, expliquent que la bonne présentation du patrimoine participe à sa préservation.
L’Europe consciente de l’enjeu doit nous aider à protéger une profession qui participe à la sauvegarde du patrimoine européen.
télécharger le communiqué de presse  CP Bruxelles